Solutions et techniques

Solutions et techniques

LES MEDICAMENTS

La minoxidine:
On peut ralentir la chute des cheveux avec cette molécule mais on ne peut pas les faire repousser.
Ce médicament a une action sur les hormones:
D’autres molécules inhibent les conséquences des hormones mâles. La chute des cheveux recommencent dès l’arrêt de la prise du médicament.

Pour avoir de nouveaux cheveux pour toute la vie la seule solution c’est la micro-greffe!

PRINCIPE DE LA MICRO-GREFFE

Les premières tentatives de greffes de cheveux datent des années 50.
En voici le principe : On implante des cheveux qui proviennent d’une partie insensible aux hormones mâles dans une zone ou les cheveux
étaient sensibles aux androgènes. Les nouveaux cheveux dont les bulbes – racine du cheveux – sont insensibles aux hormones sont
maintenant en place pour toute la vie.

Vers 1985 date des premières micro greffe les interventions étaient d’un prix élevé. De plus elles étaient douloureuses et longues.
Aujourd’hui la technique est sans douleur avec une intervention parfaitement maitrisée et d’une durée courte.
Les prix sont devenus abordables pour presque tous les cas de micro greffes.
Méfiez-vous tout de même des « greffes de cheveux pas cher » à l’étranger par exemple , ou les compétences médicales et techniques,
qui évoluent en permanence , ne sont peut être pas au niveau requis.

LA TECHNIQUE DE MICRO-GREFFE

La technique a fait un bond prodigieux ces trois dernières années. En effet l’instrumentation permet actuellement de fabriquer beaucoup plus de micro greffon tout en diminuant les manipulations et les risques d’infection que l’on peut rencontrer dans les équipes travaillant avec 5 au 6 préparateurs.
Les cheveux sont prélevés sans douleur dans une région du cuir chevelu très particulière sous forme d’une bande, avec un instrument pouvant s’apparenter
a celui utilisé pour les greffes de peau.
Cette bande de cuir chevelu contient les bulbes non hormono-dépendants et génétiquement programmés à vie. Un instrument de micro chirurgie de précision permet avec un seul opérateur spécialisé de préparer en quelques minutes les très nombreux micro greffons.
Selon la grandeur de la greffe on prépare de 3000 à 10’000 bulbes sur un bon miliers de greffons de 1 à 1,2 mm2.
Ces microgreffons garderont toutes leur fraîcheur et seront alors rapidement réimplantés.
Le chirurgien va répartir ces micro greffons, un par un, selon une technique
et un savoir faire leur garantissant une bonne vascularisation et un excellent résultat esthétique.
Ces racines vont alors donner naissance à des cheveux pour la vie, particulièrement épais et qui recouvriront bien les zones dégarnies.

Solutions et techniques

Le FUS FOLLICULAR UNIT

Cette technique présentée par le Dr Villard au congrès de Monaco est en fait une miniature de la mécanisation du prélèvement car le chirurgien
ve prélever cette fois ci les cheveux 1 à 1 à l’aide d’un petit appareil et d’un bistouri circulaire de 1 à 1,2 mm de diamètre.
Cette technique qui nécessite le rasage des cheveux du patient est un peu plus lente mais permet d’extraire des greffons qui après seront réimplantés comme dans le cadre de la micro bandelette.
L’avantage de cette technique est de ne laisser quasiment pas de cicatrice sur le cuir chevelu à l’endroit du prélèvement. Il faut cependant
bien deux heures pour prélever 400 bulbes et la surface de la peau concernée par le prélèvement un peu plus large que dans le cadre de la micro-bandelette.
Cette technique s’adresse beaucoup aux greffes partielles de barbe ou aux réparations de petite zone capillaire.

Solutions et techniques 1

 

LE BODY HAIR OU LES CHEVEUX DU CORPS

La technique du FUS permet également de prélever des cheveux sur le corps de l’homme ou de la femme et de les déplacer.
Par exemple prélever les cheveux d’une jambe pour les mettre à un autre endroit du corps. Cette technique qui était très développée dans les années 70 a perdu un peu de son importance compte tenu de la faible survie sur le long terme des poils du corps.
En effet ceux ci repoussent mais leur pérennité n’est pas aussi importante que celle du poil chevelu.
A titre d’exemple, si vous observez les personnes âgées dans une maison de retraite vous verrez qu’elles sont pratiquement glabres qu’elles n’ont pas de poils sur le corps hormis les cheveux de la couronne.

LA REDUCTION DE TONSURE

Dès la fin du 20eme siècle l’idée  d’enlever la peau glabre sans poil et de refermer en tirant sur les autres cheveux est née.
Cette technique s’est particulièrement développée après l’arrivée d’un expandeur du cuir chevelu qui était l’expandeur de Fréchet.
Le problème de la technique fait que les poils qui viennent recouvrir la zone glabre ne se trouvent pas dans la bonne direction.
Ceci nécessite alors de pratiquer deux interventions pour faire ce que l’on appelle une rotation de l’embout. Cette technique lourde n’est pas
dénuée de risque et a été abandonnée par l’ensemble des équipes d’autant plus que la micro autogreffe a tellement progressée qu’elle compense très largement cette technique , dîtes de réduction de tonsure , trop incertaine dans le cadre d’une chirurgie esthétique.

LE LASER

Actuellement aucune étude scientifique n’a montré que le laser permettait de diminuer la perte de cheveux. Quelques coiffeurs ou quelques
appareils vous proposeront d’éclairer votre cuir chevelu à l’aide d’une lampe tantôt rouge , tantôt bleue ou d’un laser tantôt important tantôt de faible puissance. Hélas nulle part dans la littérature il n’a été démontré que cela avait un effet durable.
La greffe de cheveux reste vraiment l’option la plus viable pour retrouver une chevelure.